Chat sauvage et chat errant : à quoi les différencier ?

Chat-ragdoll.com » Chat » Chat sauvage et chat errant : à quoi les différencier ?

Lorsqu’on parle de chat, on pense principalement à celui qui vit dans les maisons en contact étroit avec l’être humain. Toutefois, il y a bien des distinctions qu’il faut faire. Savez-vous par exemple que le chat sauvage est différent du chat errant ? Si vous vous demandez les points de différence qu’il y a entre ces deux catégories de chats, en voici qui devraient vous amener sur la bonne voie !

Le chat sauvage

Il n’est nul besoin de rappeler que l’état sauvage du chat est ce qui le caractérise essentiellement. Encore appelé felis silvestris silvestris, le chat sauvage a pour principale caractéristique d’être discret. En dehors de cela, il est également très farouche, ce qui fait d’ailleurs que vous aurez des difficultés à l’observer.

Il vit à l’état sauvage, ce qui signifie que la plupart du temps, il fréquente les forêts ou les chênaies. Toutefois, vous pouvez également le retrouver dans les forêts mélangées se dévoilant avec une strate arbustive. L’essentiel est qu’il puisse trouver plusieurs endroits où il aura l’opportunité de se cacher et de se reproduire.

Vous l’aurez donc compris, il s’agit d’un chat qui ne se laisse pas domestiquer. D’ailleurs, la seule définition de la domestication devrait vous orienter sur le fait que les chats sauvages ne sont pas des animaux domestiques. Aussi, il faut observer qu’en ce qui concerne le chat sauvage, ce dernier vit principalement la nuit. Ce qui constitue en outre pour lui, un moment propice pour la chasse.

Le chat errant

À la différence du chat sauvage, le chat errant a des contacts avec l’être humain. Encore appelé chat libre, ce type de félins a l’habitude de mener une vie où il pourra assurer la majeure partie de son alimentation. En effet, le chat errant n’a aucune préoccupation à venir manger votre nourriture ou faire une petite sieste sur votre sofa. Nonobstant, la vie domestique ne lui sied pas. C’est la raison pour laquelle, peu de temps après avoir mangé et s’être reposé, il repartira dans la nature. Il retournera donc à ses instincts sauvages et vivra en solitaire.

Les différences corporelles

Si vous souhaitez encore connaître d’autres points de différence entre les chats sauvages et les chats errants, vous devez prendre en compte plusieurs éléments.

En premier lieu, sachez que le chat sauvage est relativement plus grand et plus massif. Le mâle peut peser jusqu'à environ 7 kg. Pour ce qui est des chats errants, cela est beaucoup moins.

En deuxième lieu, il faut noter que le chat sauvage possède une grosse queue. Celle-ci étant d’ailleurs touffue, noire à l’extrémité, rayée et ronde à la fin. De plus, en fonction du chat, les rayures de la queue sont différentes. C’est ce qui permet d’ailleurs, un suivi individuel dans la nature. Un autre élément à prendre en considération ce sont les yeux et le nez. Chez un chat sauvage, le nez est rose et les yeux sont jaunes.

En ce qui concerne le chat errant, leur queue se rapproche principalement de celle des chats domestiques. Il va donc sans dire que vous pourrez faire la différence le plus aisément possible. Pour ce qui est de leurs yeux, cela dépendra de l’espèce que vous avez en face de vous.

Qu’en est-il du chat haret ?

On peut également considérer que le chat haret est une catégorie de chat sauvage. Cependant, il faut avouer qu’à l’origine, c’est un chat domestique. La différence, c’est qu’il a la possibilité de s’aventurer dans les bois. Il peut même y rencontrer des chats sauvages. De ce fait, il n’est pas étonnant qu’un croisement se produise entre les chats sauvages et les chats harets. Ceci en raison de l’urbanisation qui devient de plus en plus importante. Cela entraîne également le fait que l’espèce chat sauvage est de plus en plus en diminution aujourd’hui.

Par ailleurs, les chats harets profitent parfois de l’abri et de la nourriture fournie par les hommes. Cependant, ils ne sont également pas faciles à observer. En plus de cela, il n’est pas aisé de contrôler leur reproduction.

Pour finir, il est particulièrement déconseillé de domestiquer des chats errants et des chats harets. En réalité, la domestication peut provoquer à leur niveau des troubles comportementaux. Ils pourraient donc se révéler agressifs, ce qui pourrait entraîner certains désagréments. Faites donc attention lorsque vous voyez un chat qui n’est pas le vôtre.